Drame en 14 épisodes

Nicolas Wapler - 2012

A- A A+

X - Le sens de l’histoire

(?)

Cette histoire a-t-elle un sens ? Oui, répond le coryphée qui malgré le mal qu’il éprouve à le définir, suggère qu’il s’agit de la fin de quelque chose « d’empoisonné », de « l’acte de naissance du droit de faire ce qui est juste »... Et le professeur de suggérer qu’Antigone, c’est peut être l’acte de naissance... de la liberté.

Le professeur : C’est insupportable ! (Il s’apprête à bondir de nouveau)

Le coryphée : (qui de nouveau s’interpose) Arrêtez !

Le professeur :
(comprenant à moitié son impuissance) Je me souviens, coryphée, qu’arrivé à peu près en ce point de la tragédie, le poète vous fait dire : « Voici que je ne puis plus retenir le torrent de mes larmes ! » (de nouveau agité, avec force) MAIS MOI !…

(le coryphée l’arrête de nouveau dans son élan)

Le coryphée : Mon ami, il n’y a aucune honte à pleurer. Chaque fois que je pense à cette jeune fille conduite à son lieu d’exécution les mains liées derrière le dos comme une criminelle, je suis bouleversé. Ce que je dois pourtant vous dire, c’est qu’il y a aussi cet autre aspect qu’il faut que vous contempliez, car cet instant de douleur... Oui, cet instant précis, est aussi... et en même temps... et justement... tout autre chose !

Le professeur : Quoi donc ?

Le coryphée : Comment dire ? Le ... l’acte de naissance...

Le professeur : De quoi ?

Le coryphée : Je ne sais... mais, vous avez bien entendu ce qu’Antigone a dit ! Antigone... c’est la fin de... quelque chose... de terrible ! D’empoisonné ! C’est... le début... de...

Le professeur : Mais de quoi ? Je ne vois, moi, que du désespérant !

Le coryphée : (ton convaincu) Mais non ! Comprenez ! Antigone est la première qui a eu l’audace d’affronter les vraies forces tragiques, la première aussi à exiger le droit de faire ce qui est juste !

Le professeur : La première... de toute une lignée... de tout un combat, jamais fini... (ton étonné) et donc jamais perdu ! C’est ça... C’est ça, ce que vous voulez dire ? ... Mais combat pour quoi ? La justice ?

Le Coryphée : La justice ! Bien sûr, mais c’est aussi pour quelque chose de beaucoup plus important encore…

Le professeur : (ton bouleversé, impréparé pour une telle vérité) Mais quoi ?

Le Coryphée : (attirant l’attention du professeur sur Hémon)… Regardez ! Hémon !

 

Haut

Hémon & Antigone © Nicolas Wapler 2012